5 bonnes raisons d’aller au Festival REGARD au Saguenay

Il y a presque 2 ans par Joëlle Arseneau

C’est en 2017 qu’on a eu l’occasion de se rendre au Saguenay la première fois pour le Festival REGARD. À cette édition, nous accompagnions le court-métrage Walking the cow de la réalisatrice Alexanne Desrosiers et étions bien excitées de découvrir cet événement dont tout le monde parlait. Notre court séjour dans la région fut sans le moindre doute à la hauteur de sa réputation ! Nous y sommes donc retournées l’an dernier et cette année, même si nous n’avons pas de film à présenter, c’est avec beaucoup de fébrilité que nous préparons notre petit roadtrip vers Chicoutimi

(Crédit photo : Photoboot Festival REGARD)

1. Les courts-métrages
La première raison et probablement la plus évidente : REGARD est sans contredit l’un des événements les plus attendus du court-métrage. La programmation est toujours excellente et, en plus, on a droit à pas mal de premières. À chaque édition, il est possible d’y voir plus de 200 films d’ici et d’ailleurs : des fictions, des documentaires, de l’animation… bref, de tout !

Je trouve, personnellement, que ça donne un peu le ton sur ce qui suivra dans l’année à venir (et on a la chance de découvrir les films avant tout le reste du Québec !).

2. La programmation
Celle-ci ne se limite pas à la projection de courts-métrages. En plus de ça, il y a des rendez-vous pro, des expositions, des classes de maîtres, des projections en plein air, un marché du film… impossible de s’ennuyer ! L’an dernier, j’avais tenté de préparer un horaire pour essayer de tout faire/voir et ce fut irréalisable : il y a continuellement quelque chose qui se passe et il a fallu faire des choix. Mon coup de cœur de la précédente édition fut sans le moindre doute le petit déjeuner pro. Une superbe opportunité pour des jeunes productrices/distributrices comme nous !

(Crédit photo : Joëlle Arseneau)

3. Les rencontres entre festivaliers
Que ce soit entre deux projections ou lors d’un 5 à 7, il y a toujours des occasions pour faire de nouvelles rencontres. Des fois, j’ai l’impression que REGARD est un peu le « Noël » des gens de l’industrie du cinéma (même si beaucoup de gens de la région y participent également). On y revoit des gens d’une ancienne équipe de tournage, des connaissances et des collègues qu’on côtoie rarement à Montréal. On y est toutes et tous rassemblé-e-s pour se délecter de notre cinéma et celui international. C’est comme une petite bulle idyllique pour se réunir !

4. (Re) découvrir le Saguenay
Je ne sais pas pour vous, mais, pour ma part, la première fois que je suis allée au festival, c’était aussi mon baptême du Saguenay. Étant moi-même une fille de région, j’avoue que j’apprécie sortir de Montréal de temps en temps. Avec une vue imprenable sur le Fjord du Saguenay, chaque fin de journée se termine sur un impressionnant spectacle au coucher du soleil. On respire de l’air frais et ça fait du bien !

(Crédit photo : Joëlle Arseneau)

5. Les soirs de festivités
Pour clore ces journées de visionnements en beauté, l’équipe du festival organise chaque soir des cabarets festifs mémorables où il est possible de se réunir. Même si ça rejoint un peu la raison #3, c’est encore une fois une parfaite occasion de réseautage et, qui sait, seller de nouvelles amitiés.

Pour en apprendre davantage sur le Festival REGARD et acheter vos billets pour l’édition 2019, c’est ici.

Crédit photo couverture : Photoboot Festival REGARD